Cannabis

 

DESCRIPTION :

Catégorie : perturbateur (modifie les perceptions)
Présentation : bourgeons séchés, feuilles séchées, pâte (haschich), huile
Mode de consommation : fumé/vapoté, ingéré
Début de l’effet : quelques secondes (fumé) ou 30 à 90 minutes (ingéré)
Durée : 1 à 3 heures (fumé) ou 3 à 8 heures (ingéré)
Unité de mesure : grammes
Élément psychoactif principal : THC, CBN (issu de la combustion du THC)
Autres molécules connues : CBD, molécule non intoxicante, qui module les effets du THC avec ses propriétés anxiolytiques, antipsychotiques, antiépileptiques, antiémétiques, analgésiques, etc.


EFFETS RECHERCHÉS :

  • Bien-être, détente, socialisation, introspection, fou rire. 
  • Changements des perceptions et de la pensée, augmentation de la créativité. 
  • Stimulation de l’appétit (causé par une baisse de la glycémie).
  • Soulagement des nausées et des vomissements.


EFFETS DÉPLAISANTS ET RISQUES :

  • Sécheresse de la bouche, yeux rouges.
  • Maux de tête, étourdissements.
  • Augmentation du rythme du coeur, palpitations.
  • Diminution de l’attention et des réflexes, somnolence.
  • Anxiété, confusion, paranoïa, attaque de panique.
  • Risque de psychose toxique à dose importante ou chez une personne vulnérable psychologiquement. Peut précipiter le déclenchement d’un problème de santé mentale chez une personne prédisposée.

ATTENTION! RISQUES À LONG TERME :

  • Le cannabis possède un potentiel de dépendance psychologique important et une consommation régulière peut entraîner une tolérance (besoin d’en prendre plus pour atteindre le même effet).
  • Chez le consommateur régulier, l’arrêt de consommation peut entraîner un sevrage caractérisé par de l’insomnie, de l’irritabilité, de l’anxiété et des sueurs.
  • La mémoire à court terme et l’apprentissage peuvent être affectés sous l’influence et à la suite de la consommation.
  • Un dosage régulier peut entraîner une toux chronique, d’autres dommages aux poumons et à la gorge, affecter motivation, niveau d’énergie et humeur.
  • Déconseillé aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, de diabète, d’anxiété, ayant une santé mentale précaire ou des troubles du sommeil.


POUR RÉDUIRE LES RISQUES :

  • Évite les mélanges : les effets sont imprévisibles particulièrement avec d’autres perturbateurs (ex.: champignons magiques). Le mélange avec l’alcool peut augmenter les effets secondaires des deux substances (nausées, vomissements, ballonnements, somnolence).
  • Privilégie la vaporisation pour réduire les risques pour ta santé respiratoire.
  • Commence par de petites quantités et attends d’en ressentir les effets avant d’en consommer de nouveau : la teneur en THC peut varier d’une fois à l’autre. Si ingéré, cela peut prendre jusqu’à 2h avant d’en ressentir les effets.
  • Évite de couper le cannabis avec du tabac. Il se peut que ta consommation augmente compte tenu du potentiel de dépendance élevé associé au tabac. Il y a des risques pour la santé pulmonaire, cardiaque, les cancers, etc.
  • Reporte les tâches et les activités complexes ou risquées et laisse quelqu’un de sobre conduire à ta place.