Archive pour le mot-clef ‘cannabis’

L’illusion d’un monde sans drogue [B. Myles]

Lundi 20 juin 2011

Pour souligner les 40 ans de la guerre contre la drogue, nous vous invitons à lire cet excellent article de Brian Myles.

Le Devoir, Brian Myles 18 juin 2011

Hallucinant! La guerre contre la drogue fête ses 40 ans… et vieillit plutôt mal. En dépit d’un retentissant constat d’échec, les politiques prohibitionnistes ont encore la cote. Mais pour combien de temps?

Dans un discours enflammé datant de juin 1998, le directeur de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Pino Arlacchi, recommandait aux pays membres de se mobiliser pour bâtir «un monde sans drogue» avant l’échéance de 2008! Un autre de ces rendez-vous manqués dont cette guerre utopique a le secret. Depuis que le président américain Richard Nixon a officiellement hissé la drogue au rang «d’ennemi public numéro un», le 17 juin 1971, les substances vertes, blanches, brunes et multicolores se sont répandues comme une traînée de poudre sur la planète, en empruntant les innombrables routes ouvertes et incessamment remodelées par une mondialisation effrénée.

Sur ce champ de bataille idéologique, les avancées — bien mitigées — se mesurent en réduction de la production, contraction des marchés de la revente, arrestations et en répression. Les «toxicomanes», victimes indirectes de la guerre, sont souvent rabaissés au statut de criminel.

(…)

Au Canada, les infractions relatives aux drogues ont atteint un sommet des trente dernières années en 2007, avec quelque 100 000 infractions à travers le pays. La marijuana accapare toujours autant l’attention de la police et de l’appareil judiciaire. Près d’une affaire de drogue sur deux (47 %) touche la possession simple de marijuana. Le cannabis compte pour les deux tiers de toutes les affaires, toutes drogues et toutes infractions confondues (possession, trafic, production, importation et exportation). Au nord du 60e parallèle, les efforts de guerre ont beau être menés pour assurer la sécurité des collectivités contre le crime organisé et les trafiquants qui brisent des vies et des familles, ils finissent par atteindre, la plupart du temps, les simples «poteux».

À ce sujet, Jean-Sébastien Fallu, professeur en psychoéducation à l’Université de Montréal, reprend le flambeau de sa défunte collègue Marie-Andrée Bertrand, l’une des plus flamboyantes antiprohibitionnistes. «Le droit pénal n’est pas le bon outil pour gérer la question des drogues, ne serait-ce que parce que la très grande majorité des consommateurs ne posent aucun problème», explique-t-il.

«La consommation de drogue, c’est le bouc émissaire par excellence des maux associés à notre société, enchaîne le professeur spécialiste en toxicomanie. Les gens disent toujours: « Ah! la maudite drogue! » On a tendance à escamoter les facteurs sociaux qui engendrent la consommation.»

(…)

Lisez ici l’article en entier: http://www.ledevoir.com/societe/justice/325814/l-illusion-d-un-monde-sans-drogue#partager

Lire aussi le percutant « Call Off the Global Drug War » rédigé par Jimmy Carter : http://www.nytimes.com/2011/06/17/opinion/17carter.html?_r=2&amp

La consommation de cannabis serait décriminalisée de facto (Le journal Forum de l’UDM))

Vendredi 10 juin 2011

Lundi, le 6 Juin – Journal FORUM de l’UDM

«Il faut assouplir nos politiques, va jusqu’à dire Serge Brochu. Ça n’a aucun bon sens de conserver une loi qui, suivant nos résultats, n’est pas respectée par les citoyens et n’est pas appliquée par les policiers. À mon avis, ils ont tous raison d’agir ainsi.»

«Il est possible de consommer du cannabis de façon régulière pendant plusieurs années tout en étant bien intégré socialement et sans être inquiété par les forces de l’ordre», affirme de but en blanc Serge Brochu.

Le vice-recteur adjoint aux relations internationales et chercheur associé au Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal a participé à une étude qui se penche sur les connaissances et les opinions des consommateurs de cannabis à propos de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

La recherche a été menée auprès de 166 consommateurs de cannabis résidant à Halifax, Montréal, Toronto et Vancouver. «Généralement, nous étudions deux profils typiques de consommateurs: les adolescents et les marginaux, explique M. Brochu. Nous voulions ici entrer en contact avec les autres, c’est-à-dire ceux qui sont bien intégrés à la société et qui consomment du cannabis comme d’autres boivent un verre de vin après le travail.»

En effet, tous les sujets de l’étude ont un emploi stable ou étudient à temps plein. Ils demeurent au même endroit depuis au moins les six derniers mois. La moitié a fait des études universitaires.

(…)

La consommation de cannabis est interdite au pays depuis 1923. Pourtant, en 2007, trois millions de personnes déclaraient en faire usage, selon Santé Canada. Cette habitude est désormais banalisée dans les médias de masse. Même les policiers ferment les yeux, car «ils ont mieux à faire», ainsi que le soulignait un participant. Et depuis 2001, la marijuana peut être employée à des fins médicales.

Pour lire l’article en entier: http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-sociales-psychologie/20110606-la-consommation-de-cannabis-serait-decriminalisee-de-facto.html

Le GRIP Montréal au Bal en blanc! – Pour conjuguer célébration et modération

Dimanche 24 avril 2011

MONTRÉAL, le 24 avril – / CNW Telbec

Le GRIP Montréal profitera de la 17e édition du Bal en blanc pour faire la promotion de son affiche sur les boissons énergisantes et sensibiliser les ravers sur les risques associés à un usage abusif et au mélange avec de l’alcool.

Le 24 avril, pour une 10ème année consécutive, les ravers du célèbre party pourront consulter les intervenants et bénévoles du GRIP pour faire un choix éclairé en matière de consommation. Le GRIP tient d’ailleurs à remercier l’organisation du Bal en blanc pour leur collaboration visant à réduire les méfaits liés au potentiel usage de substances psychoactives.

Le GRIP Montréal (Groupe de recherche et d’intervention psychosociale) est un organisme à but non lucratif qui existe depuis 1997. La tenue de stands préventifs dans les événements et les établissements festifs fait partie des interventions prioritaires du GRIP.

Un bon party et de bons conseils, pour un cocktail bien réussi !

Le programme fédéral de marijuana médicale est inconstitutionnel [R-C]

Mercredi 13 avril 2011

Mercredi, le 13 avril 2011

Dans une décision rendue le 11 avril, le juge Donald Taliano de la Cour supérieure de l’Ontario a statué que le programme fédéral de cannabis médical est inconstitutionnel. Il donne trois mois au gouvernement pour régler le problème avant que cette drogue ne soit légalisée.

Le magistrat a remarqué que les médecins canadiens ont « massivement boycotté » le programme de marijuana médicale et qu’ils refusent souvent de signer les formulaires donnant accès à la médication nécessaire. En conséquence, les personnes malades ne peuvent pas se procurer de la marijuana médicale légalement et doivent se tourner vers des actions illégales pour s’en procurer.

Selon le juge, la conduite des médecins sape complètement l’efficacité du programme.

(…)

Selon l’avocat Alan Young, un défenseur de longue date de la légalisation de la marijuana, la décision de la Cour supérieure de l’Ontario est un pas dans la bonne direction. Il estime qu’en adoptant un programme mal adapté, le gouvernement canadien a perdu le pouvoir constitutionnel de criminaliser la marijuana. Il estime par ailleurs que le gouvernement pourrait se trouver en mauvaise posture s’il va en appel et qu’il est débouté, car il n’a pas de plan alternatif.

Pour voir l’article en entier:  http://www.radio-canada.ca/regions/Ontario/2011/04/13/005-cannabis-medical-anticonstitutionnel-jugement.shtml

How Cannabis Suppresses Immune Functions: Cannabis Compounds Found to Trigger Unique Immune Cells Which Promote Cancer Growth [ScienceDaily]

Jeudi 2 décembre 2010

Une recherche, publiée dans le European Journal of Immunology et effectuée par une équipe internationale d’immunologistes, révèle pourquoi les consommateurs de cannabis sont plus sensibles à certains types de cancers et d’infections. Ils ont découvert que fumer de la marijuana peut déclencher une diminution des fonctions immunitaires de l’organisme.

ScienceDaily (Nov. 26, 2010)

[...] The team, led by Dr Prakash Nagarkatti from the University of South Carolina, focused their research on cannabinoids, a group of compounds found inside the cannabis plant, including THC (delta-9 tetahydrocannabinol) which is already used for medical purposes such as pain relief.

« Cannabis is one of the most widely used drugs of abuse worldwide and it is already believed to suppress immune functions making the user more susceptible to infections and some types of cancer, » said Dr Nagarkatti. « We believe the key to this suppression is a unique type of immune cell, which has only recently been identified by immunologists, called myeloid-derived suppressor cells, MDSCs. »

While most immune cells fight against infections and cancers to protect the host, MDSCs actively suppress the immune system. The presence of these cells is known to increase in cancer patients and it is believed that MDSCs may suppress the immune system against cancer therapy, actually promoting cancer growth. [...]

« Marijuana cannabinoids present us with a double edged sword, » concluded Dr Nagarkatti. « On one hand, due to their immunosuppressive nature, they can cause increased susceptibility to cancer and infections. However, further research of these compounds could provide opportunities to treat a large number of clinical disorders where suppressing the immune response is actually beneficial. »

Pour lire l’article en entier: http://www.sciencedaily.com/releases/2010/11/101124214728.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily+%28ScienceDaily%3A+Latest+Science+News%29